browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Huaraz et ses cordillères

Posted by on 11 décembre 2012


Mardi 4 décembre, l’aventure nous appelle ! Il est temps de quitter Lima et ses délicieux brownies (merci Baptiste et Mary-Alice) pour faire une incursion dans le nord du pays. La cordillère blanche nous attend ! Nous avons réservé nos places à bord du bus « semi cama » de la compagnie Movil Tours qui part à 22h30 pour Huaraz, la porte du parc national Huascaran et ses montagnes aux pics enneigés.

Après une dégustation du fameux « pisco sour » avec nos amis belgo-péruviens, nous mettons le cap sur la gare routière. C’est parti pour 8h de bus, dans un bus qui ressemblerait plutôt … à un avion ! Pourtant, nous n’avons pas opté pour la catégorie la plus luxueuse ! Mais nous voilà tout de même installés dans de confortables sièges qui s’inclinent à 145 degrés !! Du jamais vu en Belgique ! On nous donne même une couverture aux couleurs de la compagnie, un masque pour les yeux et des boules quies. Et cerise sur le gâteau, on a droit à un petit repas servi à bord !

La nuit est courte, malgré tout. Nous arrivons à Huaraz à 6h du matin, pas très frais…

On descend du bus, et on récupère le sac, et là, waw, il est lourd le sac… Logique, on est à 3090 mètres d’altitude ! Il va falloir s’y habituer !!

On se met en quête d’un petit déjeuner, puis d’un logement. On avance doucement, chaque effort est compté ! Une fois installés, on récupère un peu, et on organise notre temps.

Jeudi matin, au réveil, le ciel est dégagé, et de la terrasse de notre guesthouse, on voit le fameux Huascaran, le plus haut sommet du Pérou. Magique !

Le petit-dej est englouti en deux minutes, on fait les tartines pour le midi, et on se met en route pour notre randonnée d’acclimatation dans la cordillère noire, vers la laguna Wilcacocha. Il fait magnifique et l’humeur est au beau fixe. On prend un « collectivo » juqu’au « puente de Santa Cruz » d’où démarre le sentier de randonnée.

Très vite, le souffle manque. Le chemin qui mène à la Laguna est bien pentu, et je n’ai vraiment pas l’habitude de ce genre d’exercice !

Après 2 heures d’efforts, cependant, la récompense est au rendez-vous. Un petit lac paisible niché au sommet, où seuls quelques canards nous tiennent compagnie…

La belle récompense d'une chouette balade

Le retour est assez sport. Nous suivons un sentier, croyant être sur la route pour Huaraz, mais soudain, le chemin s’arrête… Nous sommes au milieu de la montagne, en pleine nature. C’est splendide, mais enfin, il n’y a pas de chemin…

Nous continuons pendant un moment, descendant les pentes en coupant à travers tout, espérant retrouver un semblant de route… Puis, une aubaine : une petite dame péruvienne tout de couleurs vêtue qui fait paître ses moutons sur la colline d’en face nous voit, nous hèle, et nous indique comment retrouver notre chemin !

De retour à notre guesthouse, nous nous écroulons de fatigue. Le lendemain s’annonce ardu, et le départ est fixé à 7h du matin. Du coup, à 9h, on est au pieu !

Au programme vendredi, un trek d’une journée : la laguna Churup, dans la cordillère blanche cette fois, à 4450 mètres d’altitude.

Nous attaquons la montée depuis Pitec, avec Jorge, notre guide, et Lisa, une touriste russe.

La randonnée de la veille me semble avoir été une promenade de santé par rapport à ceci… Je souffle… J’expérimente les bonbons à la coca que me propose Lisa… Jorge et Lisa sont devant, je tente de les suivre et de trouver mon rythme. Chris me soutient et m’encourage.

Je mords sur ma chique un maximum, mais vers 4000 mètres et des poussières, je craque. Je veux y arriver pourtant. Je me bats, mais je suis trop épuisée pour continuer, sans compter qu’il faut redescendre et que le chemin n’est pas facile. Avec Chris et Jorge, nous décidons  que ça suffit pour aujourd’hui. L’altitude et le manque de condition physique auront eu raison de moi ! Jorge et Lisa finissent la randonnée à deux, pendant que nous redescendons tranquillement.

Passée la frustration de n’être pas arrivée au sommet, je me rends compte que je me suis réellement dépassée, et ça n’est pas rien ! La prochaine fois sera la bonne !

Chris, lui, s’est tellement soucié de moi qu’il a oublié de prendre soin de lui-même et s’est chopé une insolation. Il est complètement patraque !

Bref, un peu trop téméraire de s’attaquer à cette cordillère dès la première semaine de voyage ! Nous décidons de reprendre le bus pour Lima dès le lendemain, mais avant cela, nous devons faire un petit passage par l’agence de voyage « Quechuandes » tenue par Marie Timmermans et son péruvien de mari.

Marie nous accueille chaleureusement. Nous passons deux heures à papoter avec elle, au point qu’on en oublierait presque notre bus ! Il faut y aller ! Vraiment une chouette rencontre, et nous quittons Huaraz tout à fait satisfaits de ces quelques jours.

La route qui nous ramène à Lima est de toute beauté. Le paysage ne cesse de changer, passant des montagnes enneigées aux collines verdoyantes puis aux canyons arides avant d’atteindre le Pacifique…

 

Voir toutes les photos de Huaraz, c’est par ici...

 

 

4 Responses to Huaraz et ses cordillères

  1. Brunito

    Waw! C’est top d’avoir des photos!!! :o) En image on comprend mieux ce que vous vivez, c’est sympa !!
    Je ne vous fait pas l’affront de poster une belle photo de ciel sombre et pluvieux, je crois que vous comprendrez ce qu’on vit sans photo. Ca fait 10 jours qu’il pleut ici et on annonce un risque de petites inondations. Olé olé! Haaaaa vive le soleil !!!

    Bon, c’est pas tout ça mais FELIZ NAVIDAD à tous les 2!!
    :o)

  2. Brunito

    Mon petit bonhomme fait une drôle de tête, c’est plutôt:

    :)

    :)

  3. Stéphanie Noël

    Votre voyage a l’air fabuleux! Nous vous souhaitons à tous les deux une excellente année 2013.
    Gros bisous

    • Mbelle

      Salut Steph,

      Oui, notre voyage se déroule à merveille. Nous sommes à présent sur le lac Titicaca, prêt à passer la fontière Pérou-Bolivie cet aprem.

      Nous vous souhaitons également un merveilleux réveillon de Nouvel an et une heureux début d’année 2013.

      On vous embrasse bien fort.

      Christopher et Marie-Belle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>