browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Nouvelle-Zélande

Quelques généralités

Capitale : Wellington

Population : 4.300.000 habitants environ.

Superficie : Environ 270.000 km2, soit presque 9 fois la Belgique et la moitié de la France. Le pays est 75e, après le Burkina Faso et avant le Gabon.

Zones géographiques : Le pays est composé de deux îles principales : l’île du Nord et l’île du Sud et de nombreuses autres îles, plus petites.

Langues officielles : l’Anglais, et le Maori.

Fête nationale : le 6 février, c’est le Waitangi Day, en commémoration de la signature du traité de Waitangi le 6 février 1840, qui fait de la Nouvelle-Zélande une colonie de l’Empire colonial britannique, et garantit aux Māori leurs terres et leur donne les mêmes droits que tout autre citoyen britannique.

Drapeau : Sur un fond bleu foncé, le drapeau se divise en deux parties : le drapeau du Royaume-Uni, l’Union Jack se trouve dans le coin supérieur gauche. L’utilisation de l’Union jack symbolise l’union avec le Royaume-Uni et l’affiliation de la Nouvelle-Zélande dominée par quatre étoiles rouges à cinq branches liserées de blanc. Elles représentent la constellation de la Croix du Sud dont seulement quatre étoiles sur cinq sont visibles sur le drapeau de la Nouvelle-Zélande. La représentation de la Croix du Sud symbolise l’appartenance de la Nouvelle-Zélande à l’hémisphère sud.

Monnaie : le dollar néo-zélandais

Régime politique : Monarchie parlementaire. La reine Elisabeth II règne sur la Nouvelle-Zélande.

Devise nationale : « God save the Queen, God defend New Zealand »

Point le plus élevé : point culminant est le mont Cook avec ses 3.754 mètres d’altitude.

Sites inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco :

  • Îles sub-antarctiques de Nouvelle-Zélande (1998)
  • Te Wahipounamu – zone sud-ouest de la Nouvelle-Zélande (1990)
  • Le Parc national de Tongariro (1990)

Quelques superlatifs :

La Nouvelle-Zélande est très isolée géographiquement (elle est située à environ 2000 km de l’Australie dont elle est séparée par la mer de Tasman). Cet isolement a permis le développement d’une flore et d’une faune endémiques très riches et variées, allant des kauri géants aux insectes weta et en passant par les kaponga et le kiwi, ces deux derniers étant des symboles du pays.

L’histoire de ce pays est l’une des plus courtes du monde, car il s’agit d’un des derniers territoires découverts par l’Homme : en effet les Maori y sont arrivés entre 1050 et 1300, tandis que les Européens y ont débarqué en 1642.

La Nouvelle-Zélande est le pays dont la pointe Nord est la plus australe au monde.

Quelques caractéristiques du pays que nous avons découvertes

En Nouvelle-Zélande, tout est extrêmement bien organisé. Dans chaque ville, même de moindre importance, on trouve un « I-Site », un point d’info pour les touristes. On en a fait l’expérience dès notre arrivée, à l’aéroport d’Auckland. Ils sont extrêmement bien informés et peuvent également faire des réservations. Ca nous a sauvé la mise à notre arrivée (voir Nouvelle-Zélande)

Il y a des toilettes publiques partout (entre autres dans ces I-Sites), et parfois même des douches. C’est toujours très propre !

La vie est chère, et tout est payant. Internet par exemple. Dans tous les Holiday Park, les cafés, les restaurants, il y a internet, mais c’est systématiquement payant. Souvent, il en coûte 5 dollars pour une heure de connexion !

Les gens sont super gentils. A Auckland, un néozélandais nous a bordé pour nous donner des conseils sur ce qu’il ne fallait absolument pas manquer dans le pays. A Te Ahora, nous avons discuté longuement avec la dame du I-Site, de son pays et du nôtre. A la Redwood Forest, la dame de la boutique nous a renseigné sur la suite de notre parcours et a passé un coup de fil pour nous pour savoir jusqu’à quelle heure on pouvait se rendre aux Tarawera Falls. Aux Huka Falls, une personne nous a proposé très naturellement de nous ramener sur Taupo, et nous a finalement dropé en route, au viewpoint, pour que nous puissions profiter du paysage. A Christchurch, nous avons logé dans un camping géré par un couple charmant et aux petits soins pour les occupants. Bref, tous nos contacts avec les kiwis ont été plus qu’agréables !

Il se dégage des cafés une ambiance de pub anglais, où les générations se mélangent. Le style des maisons, les rues proprettes, les terrasses où on boit une « pint » font qu’on se sent un peu entre le Sud de l’Angleterre et San Francisco.

Les Néo-Zélandais semblent avoir réellement la culture du sport. A Wellington, en fin de journée, on ne comptait plus les cyclistes, joggeurs, ou rameurs sur leur aviron.

La Nouvelle-Zélande est également très soucieuse de la préservation de la nature. Des chemins bien balisés parcourent les magnifiques parcs naturels, et l’on est invité au respect des lieux par l’état parfait dans lequel ils sont maintenus.


One Response to Nouvelle-Zélande

  1. Thomas

    Je partage votre avis sur la propreté du pays et l’amabilité des gens.
    Quelle agréable surprise, un contraste bienvenu avec notre petite belgique (mais on l’aime quand même hein :) )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>