browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Argentine

Quelques généralités

Capitale : Buenos Aires

Population : Environ 41 millions

Superficie : 2.766.890 km2, soit 90 fois la Belgique et 5 fois la France. L’Argentine est 8ème, entre l’Inde et le Kazakhstan.

Pays limitrophes : L’Argentine est entourée par le Chili, la Bolivie, le Paraguay, le Brésil et l’Uruguay. Et bien sûr l’océan Atlantique !

Zones géographiques : Le territoire peut être divisé en quatre zones distinctes : les plaines fertiles de la Pampa au centre du pays, le plat pays de la Patagonie au Sud (s’étendant sur un gros quart sud du pays (28 %), jusqu’à la Terre de Feu), les plaines sèches du Gran Chaco au Nord et enfin la région très élevée de la cordillère des Andes à l’Ouest le long de la frontière avec le Chili dont le mont Aconcagua culmine à 6 960 mètres.

Langue officielle : l’Espagnol

Fête nationale : Fête de l’indépendance le 9 juillet.

Drapeau : Le drapeau argentin est constitué de deux bandes horizontales bleues autour d’une bande blanche avec un soleil au centre. Il a été dessiné par le général Manuel Belgrano. Les bandes bleue et blanche font référence aux cocardes de la même couleur distribuées le 25 mai 1810 lors du début de la guerre d’indépendance. Le drapeau a été rendu officiel deux semaines après l’indépendance, le 25 juillet 1816, puis en 1818 fut ajouté le soleil dit « Sol de Mayo ». Ce drapeau a inspiré plusieurs peuples latino-américains dans le choix de leur propre drapeau. Il fut en son temps adopté par les Provinces unies d’Amérique centrale, et c’est pour cela que les drapeaux du Salvador, du Honduras, du Nicaragua et du Guatemala sont très semblables au drapeau argentin.

Monnaie : le peso argentin

Régime politique : République

L’Argentine est une république fédérale organisée en 23 provinces (qui sont en fait des États fédérés, dirigés par des gouverneurs élus) et une cité autonome érigée en district fédéral : Buenos Aires, capitale fédérale qui a un statut spécial.

Nous nous sommes arrêtés dans les provinces de Jujuy, Salta, et Mendoza.

Le Chef de l’Etat est le président de la République élu au suffrage universel pour 4 ans.

Devise nationale : Dans l’Union et la liberté

Président : Cristina Kirshner

Alcool national : le vin est considéré comme l’alcool national mais les argentins consomment également beaucoup le Fernet, comme en Italie

Point le plus élevé : l’Aconcagua, à 6960 mètres, à la frontière chilienne

Sites inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco :

  • La Cueva de las Manos, Río Pinturas (1999)
  • Ensemble et les estancias jésuites de Córdoba (2000)
  • Les Missions jésuites des Guaranis : San Ignacio Mini, Santa Ana, Nuestra Señora de Loreto et Santa Maria Mayor (1983)
  • La Quebrada de Humahuaca (2003)
  • Le Parc national de l’Iguazu (1984)
  • Les Parcs naturels d’Ischigualasto / Talampaya (2000)
  • Le Parc national de Los Glaciares (1981)
  • La Presqu’île de Valdés (1999)

Quelques superlatifs :

La ville la plus australe du monde se trouve en Argentine. Il s’agit d’Ushuaia.

L’Argentine est le premier producteur de vin du continent, le cinquième producteur au monde et le neuvième exportateur.

L’Argentine abrite le plus haut sommet du continent, l’Aconcagua, qui culmine à 6.960 mètres d’altitude.

L’Argentine est le pays d’Amérique latine où l’accès à la télévision par câble est le plus répandu : selon des données de 2001, la grande majorité des foyers possède au moins un téléviseur et 60 % des personnes équipées reçoivent la télévision câblée

Quelques caractéristiques du pays que nous avons découvertes

La langue

L’espagnol parlé en Argentine n’est pas le même qu’ailleurs sur le continent. Ils parlent en « che », c’est à dire qu’ils mettent le son « ch » un peu partout à la place du « y » et du « ll ». Quelque peu déconcertant de prime abord !

Le marché noir de monnaie

L’Argentine est peut-être à l’aube d’une nouvelle crise monétaire majeure. Le pays a connu en 2001 une importante dévaluation. Et l’histoire pourrait bien se répéter. A tous les coins de rue, quelqu’un cherche à vendre ses pesos. On dirait qu’ils veulent s’en débarrasser. Ces agents de change improvisés offre par ailleurs un taux bien meilleur que les banques (plus ou moins 25%) et beaucoup disent déjà que le taux réel est encore plus haut. Conclusion, si certains d’entre vous qui nous lisent projettent de se rendre prochainement dans le pays, nous vous conseillons de remplir vos valises d’euros !

Le niveau de vie et le caractère européen

Dès qu’on a passé la frontière, on s’est senti dans un autre monde. On avait beau être toujours au milieu de paysages typiquement andins, il y avait comme un parfum d’Europe dans l’air… Partout, il y a des terrasses agréables pour prendre un verre ou manger un morceau, et on mange d’ailleurs très bien. La qualité de vie a l’air supérieure. Les villes ont des trottoirs et on compte de nombreuses voitures particulières.

Les traditions culinaires

Si le vin est l’alcool national, la boisson nationale est assurément le « Mate », une infusion traditionnelle issue de la culture des indiens Guaranis. C’est une part très importante de la culture, et il est fréquent de voir des personnes boire le maté dans la rue. La plante utilisée, la yerba maté, parfois appelé « thé du Paraguay », « thé des Jésuites » ou « thé du Brésil », est une espèce sud-américaine dont les feuilles, que l’on torréfie et pulvérise, fournissent, infusées dans l’eau chaude, une boisson stimulante, aux effets semblables à ceux du café ou du thé. Cette boisson, au goût fort et amer, se boit dans une calebasse grâce à un tube métallique qui sert aussi de filtre, la bombilla. Pour le savourer, il faut respecter un rituel très précis, et passer la calebasse de main en main. Cette boisson traditionnelle symbolise par ses rites de consommation la fraternité et l’hospitalité des gauchos. Au rang des traditions culinaires, on trouve aussi l’ « asado » qui désigne à la fois la viande grillée et la soirée au cours de laquelle on la mange. En gros, c’est le barbecue ! L’asado est presque le « plat national » de l’Argentine.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>