browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Delphine Greindl

Carnet d’amis

Nom : Greindl

Prénom : Delphine

Âge : 45 ans

Signe astrologique : Sagittaire

Signe particulier : Passionnée

Ville d’origine : Lasne (Brabant Wallon)

Résidence actuelle : Hanga Roa, sur l’île de Pâques

Phrase préférée : « Bien faire et laisser dire » (devise de sa famille).

Musique préférée : World music (Matato’a) et Seal.

Plat préféré : Paëlla

Personne de référence : Fanny Stevenson (dont Alexandra Lapière a écrit la biographie). C’est grâce à elle que Robert Louis Stevenson a écrit ses romans d’aventure, dont « l’île au Trésor ».

Profession : Docteur en anthropologie, et actuellement restauratrice. Elle gère son restaurant « Au bout du Monde » à Hanga Roa. Les plats sont tous ses inventions.

Date de l’expatriation : début 1990, Delphine est partie à Nouméa, et en 1996, elle s’installe au Vanuatu. En 2006, elle déménage à l’île de Pâques.

Belgian blues : Les bonnes gaufres et marcher dans la neige. Sa fille ne connaît pas la neige…

Atout belge : le label belge, la garantie d’honnêteté de l’entreprise et… la cuisine !

Elle aime : La joie de vivre, créer, la liberté et aimer.

Elle n’aime pas : Les extrémistes, la peur, la médiocrité, le nivellement par le bas.

Son parcours

Après des études d’anthropologie, Delphine part à Nouméa. En 1996, elle s’installe au Vanuatu. Elle s’y sent bien et y rédige sa thèse de doctorat (Vivre en ville : du jardin au Marché sur l’archipel de Vanuatu, 2000). Elle travaille comme consultante pour le développement, et lors d’un voyage en 2000, elle rencontre son mari, Keva Atan, originaire de l’île de Pâques, qui est en tournée avec son groupe de musique Matato’a. Elle devient leur manager et organise leurs tournées dans le monde.

En 2006 arrive leur fille, Hiva et ils décident de s’installer sur l’île de Pâques. Son diplôme de Docteur en Anthropologie n’étant pas reconnu au Chili, elle décide alors de se lancer dans une autre passion : la cuisine. Elle fait construire le premier restaurant de l’île vue sur le Pacifique : « Au Bout du Monde ».

Delphine prend plaisir à tout créer : plan, décoration et carte inventive, mélange personnel d’influences culinaires belges et des îles du Pacifique. L’établissement ouvre en 2007, et c’est immédiatement un succès. Bébé dans les bras, Delphine est au four et au moulin, tandis que Keva présente, avec son groupe des shows de musique et de danse traditionnels qui ravissent les touristes.

Si aujourd’hui Hanga Roa compte une cinquantaine d’établissements, « Au bout du monde » peut se targuer d’être le plus grand et surtout le plus raffiné d’entre eux : Thon à la vanille, Crevettes au gingembre et au lait de coco, Mousse au chocolat belge, … Il suffit de jeter un œil aux commentaires élogieux postés sur son site pour mesurer l’étendue du succès.

Lors de notre passage, au mois de février, l’île était en effervescence, à cause de la Tapati, la fête annuelle de l’île qui dure deux semaines. L’occasion pour le peuple rapanui de montrer sa culture ancestrale.

Delphine envisage aujourd’hui de se lancer dans l’hôtellerie écologique dans un jardin tropical vue sur l’Océan. Nous lui souhaitons tout plein de réussite dans cette nouvelle entreprise !

Site web : http://www.restaurantauboutdumonde.com

FB : https://www.facebook.com/auboutdumonde.rapanui?ref=tn_tnmn

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>